Généalogie d'Henri Portes
(branche des Castellane de Salernes)
Sources : Bibliothèque Nationale, Dictionnaire des familles anciennes ou notables - Chaix d'Est-Ange,
Dictionnaire de la noblesse par François-Alexandre Aubert de la Chesnaye Des Bois Badier
Histoire et Généalogie de la Maison de Castellane par Georges Martin
Cercle Généalogique des Alpes de Haute-Provence
Registres paroissiaux.


Les Castellane descendraient de Thibault, comte d'Arles au IXème siècle. Les dernières études tendraient à prouver qu'ils descendent des souverains de Riez.
Un baron de Castellane combat les Sarrazins en 800.
Pons-Arbald, seigneur de Castellane naît en 930.
Boniface 1er sire de Castellane marié à Stéphanie de Puimasson, est citée dans les chartes 63 et 318 du cartulaire de l'abbaye de Lérins en 1089 et 1120. C'est un descendant de Pons-Arbald de Castellane qui apparaît pour la première fois dans une charte sous le nom de Bonifacius de Petra Castellana. Le couple de Castellane - de Puimasson aura quatre enfants dont Boniface II.
Laugier 1er seigneur de Castellane, fils de Boniface 1er naît en 1066. Il se marie en 1095. Il est nommé dans une charte conservée dans les archives d'Apt datée du temps que Laugier d'Agoult en était l'évêque, c'est à dire au commencement du XIIèmesiècle.
Boniface II seigneur souverain de Castellane fils de Laugier et de Puimasson Stéphanie se marie avec Laure de Lançon, fille de Pierre de Lançon et de Garsende qui lui apporte la seigneurie de Salernes. Il est cité dans une charte à Saint Victor de Marseille en date de 1123. Il est le premier des barons de Provence qui prêtent hommage en 1146 à Béranger, comte de Provence, dans la ville de Tarascon. Il suit le parti de la princesse Etiennette de Baux contre les Béranger, comtes de Provence. Vaincu, il doit faire sa soumission personnelle en février 1147. Il intervient à nouveau dans la seconde guerre baucique en 1156, toujours comme adversaire des comtes catalans.
Boniface III de Castellane, baron de Castellane, seigneur de Salernes, de Cartonne, de Salgues, de Cagnosc et de plusieurs autres terres et châteaux, naît en 1135. Il épouse en 1156 Alaïs, Adalasie de Moustiers. Se croyant souverain de ces petits états, il veut se soumettre à l'hommage qu'il porte à son prince et refuse de prêter hommage au comte de Provence en 1189, mais ayant été assiégé dans la ville de Castellane par Idelphonse roi d'Aragon et par Alphonse son fils comte de Provence, il est réduit à la dernière extrémité et contraint d'accepter la loi du vainqueur. Il est tué après 1195 par Spata, prince de Riez.
Boniface le Roux, seigneur de Castellane, de Salernes de Cartonne, de Villecroze, fils de Boniface III de Castellane et d'Alaïs de Moustiers naît en 1157, marié à Orable de Fabrègues. Il donne le 25 mai 1195 aux templiers de Ruau les terres de Salgues et de Cagnosc.
Au XIIème siècle : Le baron de Castellane est souverain sur une grande partie de la Haute Provence. Il bat monnaie et rend justice.
Boniface IV (certains auteurs lui attribuent le n° V) seigneur de Castellane de Salernes, seigneur de Villecroze, d'Allemagne, de Peiroles, de Châteauvieux, de la Garde, de Brunet, de la Robine, du Castelet, de Saint-Martin, de Corchon, de Blieux, de Taulanes etc., naît en 1179. Il est marié à Agnès Spada, dame en partie de Riez, de St Etienne, de Brunet, de Roumoules, de Saint Laurent, de Montpezat, de Mezel, d'Allemagne, de Quinson, de Brauch, fille de Spada seigneur des mêmes lieux. Il décède vers 1252. Dernier grand seigneur féodal indépendant il s'opposera par les armes au comte de Provence Charles 1er d'Anjou. Il aura le temps d'écrire avant l'assaut final de son dernier retranchement à Castellane en 1252 : "Si je rencontre un jour ses agents (du comte de Provence) qui me font la guerre, je les ferai dolents ; je les ferraillerai tant que mon épée sera sanglante et ma lance presque en débris. Et celui qui contre eux se décourage, et à tort, tente de fuir, si je ne l'occis pas, plus que jamais je ne couche bien avec ma dame que j'aime plus que tout." La forteresse d'Esparron aura été l'une des premières à subir le choc de l'assaut du comte de Provence et cette seigneurie sera confisquée comme la totalité des possession de Boniface IV.
Boniface V de Castellane, d'Allemagne, de Fos, de Riez, de Salernes, de Villecroze, de Brandis, de Castillon, de Brunet, de Peiroles, de Brauch, de Châteauvieux, de La Garde, de la Robine, du Castelet, de St Martin, de Corchon, de Blieux, de Taulane, de Chasteuil, de Barrême, de Thorame etc. fils de Boniface IV de Castellane et d'Agnès Spada. Né en 1220 (Julien), premier baron de Provence il est déclaré majeur en 1236. Il épouse en premières noces Alix de Baux, dame de Toulon, fille de Hugues prince des Baux, vicomte de Marseille et de Sibille de Marseille. Elle accorde en 1252 des privilèges à la ville de Toulon. Elle dut mourir peu après. Il épouse en deuxièmes noces avant novembre 1252, Sibylle de Trets, vicomtesse de Marseille. L'union sera stérile. Son père lui fait donation de la principauté de Castellane le 4 mai 1247 et un peu plus tard de ses droits sur Riez. Le 11 juillet 1252 il codifie par acte de souveraineté la coutume de Castellane et le 26 est témoin du traité de paix signé entre Charles d'Anjou et Marseille. Le 8 octobre 1243, il confirme les libertés de Toulon. Bien qu'on le voit en diverses circonstances dans l'entourage de Charles d'Anjou, il est hostile aux Français. Dès 1255, il prend le parti de Béatrice de Savoie en désaccord avec son gendre Charles 1er et entre en lutte contre celui-ci. Il est compris notamment dans le traité de Paris du 6 novembre 1256 conclu sous la médiation de Saint Louis, mais en 1257, il lie partie avec les Marseillais révoltés. Lorsque que ceux-ci se rebellent à nouveau en 1262, ils font appel à Boniface qui réunit une armée et une flotte : il emporte à Marseille le château de Saint Marcel où il met garnison sur mer et il porte la guerre jusqu'à Toulon. Charles d'Anjou confie une armée à Barral de Baux qui investit Marseille. Dès juin Boniface avait quité la ville avec ses troupes et était allé organiser la défense de Castellane. Le comte de Provence arrive sous les murs de la forteresse de 12 et ne peut l'emporter qu'après deux mois. Il faut ensuite réduire la Roche de Castellane. Boniface s'enfuit par un souterrain quand toute résistance devient impossible. Dès lors il n'est plus question de lui, mais le silence des textes et d'autres indices prouvent qu'il ne fut pas exécuté. La ville de Castellane est confisquée mais les autres biens des Castellane leur seront conservés. Il décède à Marseille en 1262 à l'âge de 42 ans.
Boniface de Castellane dit Galbert, seigneur de Salernes,est le fils de Boniface de Castellane et d'Alix de Baux dame de Toulon. Il épouse Sibille de Fos, fille de Roger de Fos, seigneur de Bormes de la Molle et de Tiburgette de Baux. Boniface de Castellane dit Galbert, possède en partage par le testament de son père daté du 18 des calendes de juillet 1252, les terres et seigneuries de Salernes, Peyrolles, Villecroze, La Garde. Il a reçu aussi en don de son père la Roche de Castellane par acte passé devant la salle basse de cette Roche le 4 mai 1247. Il transige le 5 février 1252 avec le commandeur et le couvent de Luc au sujet des droits qu'ils avaient au château de Salernes, passe un compromis à Barjols avec Foulques de Pontevès le III des calendes de juillet 1255 et transige avec Boniface de Castellane dit de Riez, son frère ainé, en 1257. Raymond de Bras lui vend tout ce qui lui appartient dans la vallée de Fos en 1260 et Charles d'Anjou, roi de Sicile comte de Provence, lui fait don du château de Montauroux par lettres du 30 août 1269. Il acquiert le château de Jougues le premier des ides de décembre de la même année. Il achète à Raymond de Malesane la terre d'Entrecasteaux par acte du 6 décembre 1275 Il teste en son château de Salernes, le 17 mai 1277 et vit encore en 1278.
Raymond Gaufried de Castellane naît en 1286. Il est le fils de Boniface de Castellane dit Galbert, seigneur de Salernes, et de Sibile dame de Fos. Il épouse Randone de Mondragon dame de Montauban puis Allissende de Voisins décédée en 1304 à l'âge de 18 ans.
Boniface 1er de Castellane dit le Jeune (branche de Salernes) , seigneur de Salernes, de Villecroze etc. fils de Raymond Gaufried de Castellane et de Randonne de Montauban, épouse avant le 22 juin 1330, Sibille de Vintimille, fille de Boniface de Vintimille seigneur de la Verdière et de Philippe de Sabran.
Boniface II de Castellane (branche de Salernes), seigneur de Salernes, de Villecroze etc., fils de Boniface de Castellane et de Sibille de Vintimille. Il épouse Laure d'Albe veuve de Bertrand de Grasse, seigneur du Bar, fille de Jacques d'Albe, grand sénéchal de Provence et de Rosseline de Grasse.
Georges de Castellane seigneur de Salernes, de Villecroze, de la Martre, de Tortonne, de Robion, naît vers 1380. Il est le fils de Boniface de Castellane et de Laure d'Albe. Il épouse avant 1421 Marguerite de Trians, dame de Régusse et de Montmeyran, fille unique et héritière d'Emeric de Trians seigneur de Régusse et de Burguette d'Oraison qui décède entre 1431 et 1445. Elle était la petite fille d'Armand de Trians, comte d'Alife au pays de Naples neveu du pape Jean XVII. Il donne quittance de la dot de sa femme en 1435 et teste le 25 février 1447. Il fut viguier d'Arles en 1420.
Réforciat de Castellane seigneur de Salernes, de Villecroze, de la Marte, fils de Boniface de Castellane et de Sibille de Vintimille naît vers 1410. Avant 1432 il se marie en premières noces à Mariette de Forcaltier. Veuf il épouse Marguerite Grimaldi (cm du 20 février 1442), fille de Pierre de Grimaldi baron de Bueil et de Catherine Gattilusio. Il teste le 28 août 1473 devant Bernard Guinar notaire à Aups. Les Cattilisio sont descendants des empereurs de Byzance les Paleologue et eux-mêmes descendent du roi d'Italie et de Hugues Capet.
Enfants mâles de Réforciat et Marguerite Grimaldi :
-Charles de Castellane, né vers 1443, seigneur de Salernes marié à Marguerite de Glandevès. Il décède en 1496.
-Raymond-Geoffroy de Castellane, auteur des seigneurs de Châteauvieux.
Les Castellane de Salernes d'Aillas sont un rameau détaché à une date inconnue mais qui descendent incontestablement de la maison de Castellane de Provence. On suppose que ce sont les hasards de la vie militaire qui ont amené un premier Castellane-Salernes à Aillas en Gironde où ils sont connus depuis le milieu du XVIème siècle. La filiation a été établie le 25 mai 1614 par le marquis de Castellane-Nonante et par de nombreux généalogistes après des études sérieuses. Plusieurs généalogistes pensent qu'il s'agit d'un petit-fils de Réforciat de Castellane seigneur de Salernes
Denis de Castellane de Salernes naît à Aillas vers 1597. Il se marie à Marie de Larrue.
Catherine de Castellane leur fille, septaïeule d'Henri Portes et de Martial Fillol, naît le 15 mai 1622.
Elle est l'octaïeule de Monique,  Marie-Hélène Portes, et Fanny Fillol. Nonaïeule de Céline Maximilien, Sébastien Francès et David Thenault. Décaïeule de Roxane Poulot-Cazajous et de Agathe Francès.


Quelques personnages célèbres :
Pierre de Castellane ayant combattu lors de la 1ère croisade : 1096-1099.
Madame de Grignan 1648-1705, Françoise de Sévigné, épouse de François de Castellane, comte de Grignan, gouverneur de Provence. C'est la principale destinataire des lettres de sa mère, madame de Sévigné.
Henri-César de Castellane dit Majastre 1733-1789, chef d'escadre et commandant du navire "Le Marseillais" de 74 canons. Participa à la victoire navale de Chesapeake (1781) contre la flotte anglaise au cours de la guerre d'indépendance américaine.
Michel-Ange de Castellane, propriétaire du château de Villandry, ambassadeur de Louis XV à la Sublime Porte (Sublime Porte est le nom de la porte d'honneur monumentale du grand vizirat à Constantinople).
Françoise de Castellane nonante , marquise de Mirabeau 1689-1769, grand mère du délèbre Mirabeau.
Maréchal de Castellane 1788-1862 : Participa brillamment à une grande partie des guerres de Napoléon d'abord comme simple caporal pour terminer colonel après la campagne de Russie où il perdit la main droite suite au gel. Sous le Second Empire il sera gouverneur militaire de Lyon et reçut le bâton de Maréchal de France le 2 décembre 1852.
Boni de Castellane 1867-1932. Célèbre dandy des années folles qui parvint à recréer les fastes de l'Ancien Régime dans le palais rose, reconstitution du Petit trianon, qu'il fit construire avenue du Bois (actuelle avenue Foch) grâce à l'immense fortune de sa femme américaine Anna Goult. Esthète et fin connaisseur de l'art, il conseilla le Metropolitan Muséum pour ses nombreuses aquisitions. Loin de ruiner sa femme, il arrondit sa fortune en amassant pour elle des trésors d'oeuvres d'art.

Retour