Rondeau d'Erfürt
Air : L'amour qui rit

Erfurt le 30 mars 1915

Premier couplet
Je m'lève en sursaut
Et m'dis subito
Va falloir chasser les gars.
Je m'assied d'un seul bond sur mon séant
Et enlève ma liquette carrément
Petit à petit
Jusqu'au fond des plis
Je zieute et me dis sapristis
Quel est donc cet espèce d'animal
Aux instincts de canibal?
Entre mes ongles sans hésiter
Je n'les laisse pas respirer

Refrain
V'la la chasse qui commence
Ça va, ça va, ça danse
La loi Grammont n'est pas respectée
Le sang ne cesse de couler
Plus ça va, plus j'enrage
C'est l'horrible carnage
Si j'avais attendu plus longtemps
Ils m'auraient becté tout vivant

Deuxième couplet : Pastis
Pas besoin d'aller villégiaturer
Nous avons tout à côté des goguenots
Le marché au puce et le casino
Les Russes surtout
Ils vendent de tout
Chemises, bottes, tartines d'un sou
Dans ces milieux, faites attention
D'bien planquer vot'pognon.
Les sentinelles de temps en temps
Chargent sur les marchands

Refrain
Alors gare aux secousses
Ça va, ça va, ça pousse
On en joue de tous les côtés
Heureux de ne pas s'faire amocher.
Après tout on s'en fiche
Ça va, ça va, ça biche
Le morlingue des miseurs est à plat:
Les bouks vont se r'faire l'estomac

Troisième couplet : Injection
Tuyau officiel très naturel
Qui vient d'nous tomber du ciel
Au camp d'Erfürt voici qu'on a créé
Tout un régiment d'sapeurs pompiers.
Donc à chaque instant, pour l'entraîneront
On entend s'est affolant
Des cris sinistres : Pompiers au feu!
Magnez vous sacré bleu.
Faut tout plaquer cré nom d'un chien
Et courir sur l' terrain

Refrain
Le devoir nous appelle
Courrez comme des gazelles.
Vous arrivez? C'est fini déjà!
On rentre à la hâte à la casba
Tous les copains rigolent
ça va, ça va, ça colle.
Le feu pourrait prendre partout
Nous sommes pompiers mais on s'en fout

Quatrième couplet: Catastrophe.
Ce qui, c'est certain
Nous en bouche un coin
Et nous a surpris soudain
Les allemands se sont tout de même décidés
A nous permettre de bombarder
L'tabac des colis
Qu'on nous expédie.
C'lui d'la ville est interdit.
N'empêche pourtant que depuis longtemps
Nous fumons constamment
Point de direction : les goguenots
Deux sous, trois grosses Sambo

Refrain
Dans l'camp tout l'monde bombarde
Ça va, ça va, ça barde
Amis prenez bien vos précautions
Et planquez vite des provisions
Car si c'est comme la croûte
Plus d'pommes, plus d'viande, plus d'…?
J'ai bien peur que l'on soit demain
Forcés de fumer des colombins

Retour